Une approche de la contention et de la manipulation des animaux

par Yannick Croizier, CFPPA de la Côte Saint André

Voici ma façon d’aborder la manipulation et la contention des animaux avec les stagiaires en prenant en compte la question du bien-être animal.

Il me parait important dans un premier temps de bien connaître le comportement des animaux. Au travers d'intervention en salle je fais observer comment l'animal perçoit son milieu et quels sont ses comportements sociaux. Lors de la manipulation d’animaux, j'insiste sur l'importance de comprendre le comportement de l'animal en relation avec l'homme.

Lors de déplacements de lots, j’insiste sur le fait d’aller au rythme des animaux et de rester calme en toute circonstance. Lors de la contention d’individus, j'amène une réflexion sur les cornadis d’alimentation comme "outil de contention" et sur les fausses bonnes idées véhiculées.

J'associe la question du bien-être de l'animal à la question de la sécurité pour l'homme, de l'importance de créer une relation Homme-Animal et de l’entretenir, de comprendre les clés pour créer cette relation et de mettre en œuvre ce qui est possible en fonction du temps disponible et de ne pas détériorer la relation existante, ne pas blesser l’animal, travailler en douceur, respecter le comportement des animaux, être soi même en sécurité, réaliser une contention efficace, adaptée à la situation. Lors des manipulations d'animaux il s'agira aussi de prendre une bonne position pour éviter de se faire mal mais aussi pour ne pas stresser les animaux.

En pratique, pour les soins, je pose les grands principes puis je fais réaliser de la contention individuelle et collective. Pour faire des injections se posera la question de la contention efficace, le matériel facile d’utilisation (aiguilles à usage unique etc), l'efficacité du geste (à acquérir avec l’expérience).
Dans l'apprentissage de l'écornage, se posera la question de la contention efficace (cage à écorner), l'anesthésie locale et l'efficacité du geste.

Pour moi, la prise en compte du bien être animal se fonde sur les 3 S : supprimer, substituer, soulager.