Auto-évaluation du bien-être animal en élevage : National diary care program

Le programme américain National Dairy Farm, crée par la Fédération Nationale des producteurs de lait aux Etats-Unis (NMPF), accompagne les éleveurs volontaires dans l’amélioration du bien-être de leurs animaux.


www.nationaldairyfarm.com

Principe de cette méthode d'auto-évaluation

Cette méthode d’auto-évaluation du bien-être animal s’appuie sur le principe d’une « charte de bonnes pratiques ». Cette charte, entièrement centrée sur l’attention apportée aux animaux en vue d’améliorer leur bien-être, est plus complète et détaillée sur ce volet que la charte des bonnes pratiques mise en œuvre en France. Actuellement, 70% des volumes laitiers américains produits sont issus de producteurs et de transformateurs impliqués dans le programme National Dairy Farm.
L’autoévaluation se base sur un « manuel de référence des soins aux animaux » qui permet à l’éleveur par l’intermédiaire de check-list de positionner son système d’élevage par rapport :

  • - à la conduite du troupeau
  • - aux soins aux veaux
  • - à l’alimentation
  • - à l’environnement, au logement
  • - aux manipulations, mouvements et transport des animaux
  • - aux besoins spécifiques des animaux
  • - aux soins aux bœufs.

Lien pour consulter le manuel de référence :
http://www.nationaldairyfarm.com/sites/default/files/FARM_manual_2013_WEB.pdf

Les mesures portent, par exemple, sur la prévalence des boiteries sévères, la mesure de l’état d’engraissement des vaches, mais aussi sur des procédures telles que les soins au veau nouveau-né.


Exemple d'auto-évaluation d'une procédure : soins aux veaux laitiers

Nutrition
  • - Tous les veaux reçoivent du colostrum ou du colostrum de remplacement rapidement après la naissance même s’ils sont transportés immédiatement hors de l’exploitation.
  • - Les veaux reçoivent un volume et une qualité de lait pour maintenir leur état de santé, leur croissance et leur vigueur jusqu’au sevrage.
  • - Les veaux ont accès à de l’eau propre, fraîche pour maintenir un niveau d’hydratation satisfaisant.
  • - Les éleveurs sont formés aux besoins nutritionnels des veaux y compris l’utilisation d’un système d’alimentation par tube œsophagien et autres techniques.


Recommandations pour l'apport de colostrum (DRACKLEY, 2008) :

  • - Le veau ingère son premier repas de colostrum dans les 6 heures suivant sa naissance.
  • - Le taux d’Ig dans le colostrum est élevé (plus de 50mg/ml).
  • - Le veau reçoit quatre quarts (ou 10% de son poids) de colostrum de bonne qualité dans les premières heures qui suivent sa naissance.
  • - Pour assurer une bonne gestion des pratiques de distribution du colostrum, les éleveurs travaillent en collaboration avec le vétérinaire pour évaluer des problèmes de transfert passif des Ig.
    Exemple d'auto-évaluation des pratiques de manipulation des animaux
    Les éleveurs et manipulateurs des animaux sont formés aux principes du point de balance et de la distance de fuite afin de connaître l’importance de contrôler le déplacement des animaux.

Figure 1 : Utilisation du principe du point de balance pour le déplacement des animaux (Manuel de référence du National Dairy Farm Program) (Référence: Temple Grandin, Safe Handling of Large Animals (Cattle and Horses). Consultable en ligne : www.grandin.com/references/safe.html)

Intérêts et limites du dairy animal care program